Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

Les effets du Kinesio Taping sur la performance neuromusculaire et la stabilité du membre inférieur

par P. Debraux | 6 Août 2013

kinesio taping, kinesio tape, kinesio, tape, élastique, bande, adhésive, mobilité, stabilité, performance sportive, force, stabilité, fonctionnel, sport, flux sanguin, lymphatique, mécanorécepteurs cutanés, espace interstitiel
Ilka Semmler, joueuse allemande de Beach-Volley

Figure 1. Kinesio Taping® pour Ilka Semmler, joueuse allemande de Beach-Volley.

Vous n'aurez pas manqué de remarquer ces étranges bandes élastiques bleues et roses collées sur le corps des athlètes lors des retransmissions des Jeux Olympiques de Londres, l'année dernière, et depuis, dans de nombreuses compétitions sportives internationales (Fig. 1). Tandis que certains athlètes exhibent une ou deux bandes au niveau de certaines articulations, d'autres sont en revanche quasiment couverts de la tête aux pieds.

Ces bandages sont des Kinesio Tape. La méthode de Kinesio Taping® a été inventée par le japonais Kenzo Kase en 1979. Ce sont de fines bandes adhésives et élastiques, qui peuvent s'étirer jusqu'à 50% de leur longueur initiale. Elles se posent directement sur la peau et sont censées diminuer la douleur et les oedèmes, augmenter la stabilité des articulations et améliorer les performances musculaires.

D'après son inventeur et certains chercheurs, le Kinesio Taping® tirerait ses bénéfices d'une activation des mécanorécepteurs cutanés, ce qui réduirait la douleur via la théorie du "Gate Control", d'une augmentation de l'espace interstitiel, via ses caractéristiques élastiques, ce qui provoquerait une meilleur flux sanguin et lymphatique. Enfin, la performance musculaire serait optimisée grâce à une amélioration du système neuro-musculaire. Cependant, les résultats des études scientifiques parues sur le sujet sont peu nombreux et souvent contradictoires. Et puisque les recherches menées se sont souvent consacrées à un unique aspect (i.e., la force, la douleur ou la stabilité), il est encore difficile de savoir si les effets de cette méthode sont avérés ou non.

Figure 2. Placement du Kinesio Taping®... (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

L'étude réalisée

Pour tenter d'apporter quelques lumières sur le sujet, des cherchers brésiliens ont examiné différentes variables supposées améliorables par le Kinesio Taping®. Pour cela, 60 jeunes femmes, en bonne santé et actives, ont participé à l'étude. Elles ont été divisées en 3 groupes :

  • Groupe Contrôle (n = 20) : Ces femmes réalisaient les différentes tests avant/après, mais aucun traitement ne leur était appliqué.
  • Groupe Kinesio Taping (n = 20) : Ces femmes portaient des bandes Kinesio Tape® sur le quadriceps de la jambe dominante.
  • Groupe Classical Tape (n = 20) : Ces femmes portaient des bandes classiques adhésives mais non-élastiques sur le quadriceps de la jambe dominante.

Pour ce protocole expérimental, les femmes devaient réaliser différents tests impliquant leur jambe dominante. Trois Kinesio Tape étaient disposées sur le quadriceps de la jambe dominante, au niveau du vaste latéral, du droit fémoral et du vaste médial. Les tests étaient les suivants :

  • Force et stabilité fonctionnelle : Les femmes devaient faire des sauts vers l'avant sur un pied (un saut unique et un triple saut). Les chercheurs tenaient compte de la distance sautée en fonction de la taille de chaque femme.
  • Évaluation du moment de force articulaire du genou : Sur un dynamomètre isocinétique, les femmes réalisaient une extension et une flexion du genou à 60°/s. Le moment de force maximal concentrique et excentrique en fonction du poids de chaque femme était la valeur retenue.
  • Activité électromyographique du vaste latéral : Durant le test isocinétique, l'activité électrique de surface du vaste latéral a été enregistrée.

Ces tests étaient réalisés avant et après l'application des bandes pour les deux groupes expérimentaux. Des tests statistiques ont ensuite été utilisés pour comparer les résultats et observer une éventuelle différence.

Résultats & Analyses

Les principaux résultats de cette étude n'ont montré aucune différence significative, pour toutes les variables étudiées, entre les tests réalisés avant et après la pose des bandes adhésives pour le groupe Kinesio Tape et le groupe Classical Tape. Et aucune différence significative n'a été relevée entre les 3 groupes, et ce, pour tous les tests. Ces résultats indiquent que l'application de Kinesio Tape sur le quadriceps chez des femmes saines n'améliorent pas les performances neuro-musculaires ou la stabilité du membre inférieur.

Applications pratiques

Les résultats de cette étude viennent s'ajouter à ceux qui n'ont pas démontrés d'amélioration (musculaire ou fonctionnelle) suite à l'usage des bandes de Kinesio Taping®. L'hypothèse selon laquelle l'activité musculaire serait améliorée via de meilleurs flux sanguin et lymphatique n'a pas encore été démontrée. Cependant, il faut noter que le nombre d'études indépendantes sur le sujet est assez faible, et que pour une publication qui trouve des bénéfices significatifs, il existe une autre étude qui n'en observe pas. Les quelques méta-analyses (un recoupement des résultats de plusieurs études sur un même sujet) qui ont été publiées sur cette thématique ont conclu que le Kinesio Taping nécessitait encore des recherches, car les preuves scientifiques quant à son efficacité étaient encore trop faibles.

Dans une lettre à l'éditeur, parue cette année dans la revue scientifique Manual Therapy, le Dr. Stefano Vercelli indique que dans une étude qu'ils ont menée, 45% des sujets qui avaient porté des Kinesio Tape au niveau des quadriceps lors d'un test iso-cinétique de flexion/extension du genou se sentaient plus fort. Pourtant, il n'existait aucune différence significative au niveau des résultats avant/après. Et seulement 30% du groupe qui avait reçu un placebo (une bande adhésive) avait ce sentiment d'être plus fort. Le chercheur suggère alors qu'il pourrait être intéressant de développer les recherches sur cet aspect psychologique.

Enfin, il ne faut pas non plus écarter la possibilité que les protocoles expérimentaux utilisés dans les recherches scientifiques déjà publiées ne sont peut-être pas les mieux adaptés aux variables étudiées. Ainsi, dans l'étude présentée ici, il aurait peut-être été plus judicieux de mesurer l'activité EMG de tous les muscles étudiés (i.e., vaste médial, vaste latéral, et droit fémoral). De plus, la popularité du Kinesio Taping réside dans l'amélioration supposée de la circulation et de la mobilité, il semble donc primordial que les études s'orientent sur ces variables en testant effectivement les circulations sanguine et lymphatique et la mobilité.

Nous sommes certains que de nombreuses études vont continuer de s'intéresser à cette méthode, permettant ainsi de compléter le puzzle. En attendant, plus de recherches de qualité sur le sujet, il nous parait important de garder un esprit ouvert et critique sur les bienfaits supposés quant à la performance sportive (récupération, mobilité ou force).

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Lins CA, Neto FL, Amorim AV, Macebo LB, Brasileiro JS. Kinesio Taping® does not alter neuromuscular performance of femoral quadriceps or lower limb function in healthy subjects : Randomized, blind, controlled, clinical trial. Man Ther 18 : 41-45, 2013.
  2. Vercelli S, Ferriero G, Bravini E and Sartorio F. How much is Kinesio taping a psychological crutch ? Man Ther 18 (3) : e11.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.

Forum Sci-Sport - Venez discuter !