Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

Différences d’activation des ischio-jambiers selon l’exercice réalisé

par A. Manolova | 15 Octobre 2014

sport, rééducation réathlétisation, musculation, renforcement, musculaire, muscle, performance, exercice, choix, ischio-jambiers, hamstrings, localisation,recrutement
Les muscles ischio-jambiers : semi-membraneux, semi-tendineux et biceps fémoral.

Figure 1. Les muscles ischio-jambiers... (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Le groupe musculaire des ischio-jambiers est situé dans la loge dorsale de la cuisse. Il est constitué de 3 muscles : le semi-membraneux, le semi-tendineux et le biceps fémoral (Fig. 1). C'est un groupe antagoniste au quadriceps et bi-articulaire, ses principales actions sont la flexion du genou et l'extension de la hanche. Il est donc sollicité dans de très nombreuses activités sportives. Cependant, il est également souvent négligé au profit des extenseurs du genou, les quadriceps. Ce déséquilibre de force implique une articulation du genou plus instable et des risques pour les ligaments croisés. Le renforcement spécifique des ischio-jambiers est donc un enjeu très important dans la préparation physique.

Parce qu'ils sont bi-articulaires, les ischio-jambiers ont une activation très modeste lors d'exercices tels que le squat et la presse à cuisses, puisque leur longueur reste relativement constante au cours du mouvement. Un travail complémentaire d'isolation est alors nécessaire. Toutefois, certaines études ont montré que l'hypertrophie musculaire pouvait être non-uniforme. C'est-à-dire que l'aire de section musculaire pouvait varier sur toute la longueur du muscle en fonction d'un travail localisé. Dans ce cas, des exercices comme le soulevé de terre jambes tendues où le travail au niveau de la hanche est dominant ou le leg curl où le travail au niveau du genou est dominant résulteront-ils dans une adaptation différente ?

L'étude réalisée

Pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs américains a comparé l'activité électromyographique de surface (EMG) des ischio-jambiers lors de deux exercices d'isolation de ce groupe musculaire : le soulevé de terre jambes tendues et le leg curl allongé. Les chercheurs ont observé l'activité EMG au niveau distal (i.e., proche de l'articulation du genou), au niveau proximal (i.e., proche de l'articulation de la hanche), au niveau latéral (i.e., le biceps fémoral) et au niveau médial (i.e., le semi-tendineux).

Pour cela, 10 hommes, pratiquants de musculation depuis 4.6 ± 2.2 années, ont participé à cette étude. Après avoir évalué leur 1RM sur les deux exercices, ils ont mesuré leur force de contraction volontaire isométrique maximale. Puis tous les participants ont réalisé une série à 8RM pour chacun des exercices. Lors de cette série, l'EMG des muscles ischio-jambiers était enregistrée à 4 emplacements différents, comme expliqué dans le paragraphe précédent.

Résultats & Analyses

Les principaux résultats de cette étude montrent que le leg curl allongé recrute de manière significativement plus importante la partie distale des ischio-jambiers en comparaison au soulevé de terre jambes tendues. Tandis qu'au niveau proximal, il n'existe pas de différences significatives entre les deux exercices. Tous les résultats sont présentés en Figure 2.

Figure 2. Représentation graphique de l'activation des ischio-jambiers lors du leg curl allongé et du soulevé de terre jambes tendues, au niveau distal, proximal, médial et latéral.

Malgré la dominante des hanches lors du soulevé de terre jambes tendues, l'activation proximale des ischio-jambiers n'est pas plus forte que celle distale. Alors que le leg curl allongé induit bien une plus grande activation au niveau des genoux. De plus, la différence d'activation de la partie médiale au niveau du genou et de la hanche peut peut-être s'expliquer par la présence du semi-membraneux situé sous le semi-tendineux et qui agit peut-être différemment. Enfin, contrairement à une étude résumée précédemment sur notre site, le semi-tendineux semble être mieux recruté par le leg curl allongé que par le soulevé de terre jambes tendues. Cependant, aucune différence significative n'a été relevée dans cette étude. De récentes recherches apportent également des résultats contradictoires sur ce point, la question est donc encore loin d'être réglée.

Applications pratiques

Cette étude supporte partiellement l'hypothèse qu'il est possible de recruter des zones spécifiques d'un muscle poly-articulaire grâce à la sélection des exercices. Ainsi, dans le cas des ischio-jambiers, cette étude montre qu'il serait possible de recruter plus spécifiquement la portion proche du genou grâce au leg curl allongé. Pour la portion proche de la hanche, il n'existe pas de différences entre le leg curl allongé et le soulevé de terre jambes tendues.

Même si le nombre de participants à cette étude est faible, ces résultats viennent s'ajouter à ceux d'autres recherches récentes sur le sujet. Et bien que d'avantages de données soient nécessaires, il est possible de penser que des personnes recherchant principalement la stabilité et la force au niveau de l'articulation du genou pourraient choisir le leg curl allongé, par exemple, plutôt que le soulevé de terre jambes tendues. Toutefois, ces suppositions restent à être démontrées sur une étude longitudinale.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Schoenfeld BJ, Contreras B, Tiryaki-Sommez G, Wilson JM, Kolber MJ and Peterson MD. Regional differences in muscle activation during hamstrings exercise. J Strength Cond Res In Press, 2014.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.