Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

Effets de l'auto-massage sur les fonctions artérielles

par P. Debraux | 23 Avril 2013

auto-massage, self-myofascial release, massage, fascia, artère, fonction, artérielle, raideur, rigidité, monoxyde d'azote, oxyde nitrique, vitesse d'onde de pouls, sport, personnes âgées, vieillesse, âge, vieillissement, souplesse, élasticité, performance, activités physiques

La raideur (ou rigidité) artérielle est une perte d'élasticité des parois des artères. Les causes de la raideur artérielle sont essentiellement liées à l'âge. Et il a été établi que la raideur artérielle était souvent associée à un risque élevé de maladies cardiovasculaires. En effet, une augmentation de la pression arterielle induit une élévation de la pression sanguine systolique (i.e., lorsque le sang est éjecté du coeur), ce qui peut également conduire à une hypertrophie pathologique du ventricule gauche. La raideur artérielle est influencée par l'endothelium vasculaire, couche interne en contact direct avec le sang. L'endothelium joue un rôle important dans la vasomotricité en produisant des substances telles que l'oxyde nitrique (ou monoxyde d'azote, NO) qui a un rôle vasodilatateur.

La souplesse et la raideur artérielle seraient liées

Figure 1. La souplesse et la raideur artérielle seraient liées.

Divers études ont suggéré que la souplesse pouvait permettre de prédire la raideur artérielle. Ainsi, il a été montré que des pratiquants de yoga possèdait une rigidité artérielle significativement moindre que celle de sédentaires. Or, comme nous vous l'avons expliqué dans un précédent article, les fascias jouent un rôle très important dans la mobilité et la souplesse du système musculo-tendineux. Et la technique d'auto-massage, consistant à se masser à l'aide d'un rouleau en mousse rigide, permet d'aider au relâchement et à la réorganisation des fascias. Mais une séance d'auto-massage aura-t-elle une influence sur la raideur artérielle et la vasodilatation ?

L'étude réalisée

Pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs japonais a demandé à de jeunes personnes en bonne santé de réaliser une séance d'auto-massage. Un index de la raideur artérielle et la concentration plasmatique de d'oxyde nitrique étaient mesurés avant et 30 minutes après les auto-massages.

Pour ce protocole, 3 femmes et 7 hommes ont participé. Tous n'avaient jamais réalisé d'auto-massage et aucun d'eux ne pratiquaient une activité physique régulière depuis plus d'un an. Ils ont été divisés en deux groupes :

  • Groupe Contrôle : Les participants restaient allongés sur le dos pendant 15 minutes.
  • Groupe Auto-massage : Les participants réalisaient 20 répétitions pour les adducteurs, les ischio-jambiers, les quadriceps, la bande ilio-tibiale et le haut du dos, avec une minute d'intervalle entre chaque muscle. La séance durait environ 15 minutes. Un rouleau de polystyrène de 15 cm de diamètre et de 91 cm de long était utilisé.

Pour quantifier l'effet de cette séance d'auto-massage sur la raideur artérielle, les chercheurs ont mesuré la vitesse d'onde de pouls (VOP) entre les artères brachiales et tibiales antérieur. C'est une technique non-invasive et valide pour estimer la raideur artérielle. C'est littéralement une mesure de la vitesse de propagation de l'onde de pouls à travers le corps, entre le bras et la cheville. Plus elle sera faible, plus l'élasticité artérielle sera bonne. Une prise de sang était également réalisée pour analyser la concentration plasmatique de NO. Ces deux mesures étaient réalisées avant et 30 minutes après la séance pour les deux groupes.

Résultats & Analyses

Les principaux résultats de cette étude montrent qu'une séance d'auto-massage diminue significativement la vitesse d'onde de pouls, et par conséquent la raideur artérielle (Fig. 2) et qu'elle augmente significativement la concentration plasmatique d'oxyde nitrique (Fig. 3). Aucun changement significatif n'a eu lieu pour le groupe Contrôle. Et les changements observés dans le groupe Auto-massage sont significativement différents de ceux du groupe Contrôle.

Changement de la concentration plasmatique d'oxyde nitrique (NO) après une séance d'auto-massage

Figure 3. Changement de la concentration plasmatique d'oxyde nitrique...(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Changement de la vitesse d'onde de pouls Brachiale - Tibiale antérieur après une séance d'auto-massage

Figure 2. Changement de la vitesse d'onde de pouls...(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Pour expliquer cette diminution de la rigidité artérielle, les auteurs suggèrent que la contrainte mécanique exercée par le rouleau en contact avec le corps permette une réorganisation des fascias et une diminution de la tension musculaire. De plus, la compression de l'endothélium vasculaire et les contraintes de cisaillement qui peuvent s'exercer sur les parois artérielles sont des stimulateurs de la production de NO, ce qui provoque la vasodilatation. Cependant, ce ne sont que des hypothèses et les mécanismes exacts qui permettent de réduire la raideur artérielle grâce un auto-massage restent à être étudier.

Applications pratiques

Malgré un faible nombre de participants, les résultats de cette étude sont très intéressants et démontrent une fois de plus l'intérêt des auto-massages dans un objectif de santé et de bien-être. Il reste à étudier les effets des auto-massages sur la raideur artérielle chez des athlètes et des personnes âgées. De plus, si une séance d'auto-massage réduit la raideur artérielle et augmente la concentration plasmatique de NO, qu'elle sera l'effet de séances d'auto-massage régulières à moyen- et à long-terme ? Sera-t-il possible de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires chez des populations à risque ? Ces études auront également des implications importantes pour les personnes âgées directement touchées par ce phénomène de raideur artérielle croissante.

L'auto-massage est une technique peu coûteuse, simple à mettre en place et qui ne nécessite pas un apprentissage difficile et long. Cette technique convient à tous les publics, notamment aux personnes âgées. Comme nous l'avons déjà présenté dans plusieurs articles (ici, ici et ici), l'activité physique et le renforcement musculaire sont bénéfiques pour la mobilité et le maintien de la densité minérale osseuse. L'ajout de l'auto-massage serait un outil supplémentaire afin d'améliorer la qualité de vie chez les personnes âgées.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Okamoto T, Masuhara M and Ikuta K. Acute effects of self-myofascial release using a foam roller on arterial function. J Strength Cond Res, In Press, 2013.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.