Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

Un exercice de force améliore la performance en contre-la-montre par potentialisation

par P. Debraux | 1 Avril 2014

cyclisme, sport, potentialisation par postactivation, performance, contre-la-montre, presse, force, musculation, potentiation

En cyclisme, les épreuves de Contre-la-Montre sont très courantes et souvent, très décisives dans les différentes compétitions comme le Tour de France, par exemple. Lors de ces épreuves, l'objectif est de parcourir une distance donnée le plus rapidement possible. Pour cela, les cyclistes doivent produire une puissance élevée tout en minimisant les forces de résistance l'avancement.

Les préparateurs physique et les entraîneurs sont généralement à la recherche de certaines modalités préparatoires, spécifiques à la discipline, à réaliser juste avant l'effort et qui permettrait d'améliorer les performances. Cependant, comme nous vous en avons déjà parlé à plusieurs reprises dans des articles précédents, il est possible d'améliorer les performances musculaires grâce à la potentialisation par post-activation (voir nos articles ici, et là-bas). Mais serait-il possible que ce principe physiologique fonctionne sur une performance comme le Contre-la-Montre ?

L'étude réalisée

Exercice de poussée sur presse à cuisses

Figure 1. Exercice de poussée sur presse à cuisses.

Pour tenter de répondre à cette question, des chercheurs brésiliens ont étudié l'effet d'un exercice de musculation des membres inférieurs juste avant un Contre-la-Montre de 20 km chez des cyclistes. Pour cela, 11 cyclistes ont participé à l'étude. Le protocole consistait à réaliser deux fois le Contre-la-Montre de 20km (sur 2 journées non-consécutives), précédé ou non par 4 séries de 5RM sur une presse à cuisses (Fig. 1).

Pour les Contre-La-Montre, les cyclistes réalisaient 4 séries de 5RM sur presse à cuisses ou 10 minute de repos pour l'autre essai, 10 min avant le départ. Ensuite, ils réalisaient un échauffement spécifique sur vélo qui consistait en 3 minutes à une allure personnelle et 2 minutes à 80 tours par minute à 100 Watts d'intensité. Les Contre-la-Montre étaient réalisés sur leur propre vélo en laboratoire sur home-trainer.

Afin de comparer les deux conditions (i.e., avec ou sans l'exercice de presse à cuisses), les chercheurs ont mesuré avant et après les Contre-la-Montre la concentration moyenne en lactate sanguin, la consommation moyenne d'oxygène et le RPE (i.e., le niveau de fatigue perçue).

Résultats & Analyses

Les principaux résultats de cette étude montrent que le temps sur 20km a été significativement amélioré (~6.1%) lorsque les cyclistes réalisaient 4 séries de 5RM sur une presse à cuisses avant le Contre-la-Montre. Et cela malgré l'absence d'une augmentation significative de la puissance moyenne ou de la cadence moyenne de pédalage lorsque l'exercice pour potentialiser était réalisé. De plus, aucune différence n'a été observée entre les deux conditions au niveau de la stratégie de cadence de pédalage, de la consommation d'oxygène, de la concentration de lactate sanguin et du RPE.

Comme les études sur la potentialisation par post-activation le montrent, les effets sont visibles si il y a suffisamment de temps (entre 8 et 12 minutes) entre le stimulus (ici, les 4 séries sur presse) et la performance à réaliser. Dans cette étude, 10 minutes ont été prises entre la fin des 4 séries et le début du Contre-la-Montre. Les auteurs expliquent qu'il est possible que la potentialisation ait permis de mieux augmenter la capacité à exploiter les réserves anaérobiques étant donné que le Contre-la-Montre est sous-maximal en terme de production de puissance.

De plus, même si l'augmentation de puissance moyenne produite au cours des 20km n'est pas significative, elle l'était presque durant les premiers 10% de la course. Ainsi, même sans significativité, l'augmentation de puissance moyenne aura pu jouer sur le résultat final.

Applications pratiques

Cette étude est intéressante car elle montre qu'il est possible d'observer une potentialisation par post-activation même sur des efforts de longue durée sous-maximaux. En effet, la plupart des études dans ce domaine montrent des améliorations sur des efforts brefs et maximaux. Même si les raisons du succès de cette procédure sont encore méconnus, il semble intéressant de réfléchir à une routine d'échauffement qui incluerait un exercice de force avant un Contre-la-Montre. Les gains possibles (ici, 6%) auraient un impact énorme sur le classement. Il reste à attendre d'autres études pour confirmer ces résultats, notamment avec un échantillon de haut-niveau, quand on sait que la potentialisation dépend fortement du niveau de force de l'individu.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Silva RAS, Silva-Junior FL, Pinheiro FA, Souza PFM, Boullosa DA and Pires FO. Acute prior heavy strength exercise bouts improve the 20-km cycling time trial performance. J Strength Cond Res In Press.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.