Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

Effets du renforcement des abducteurs et rotateurs externes de la hanche sur le syndrome patello-fémoral

par P. Debraux | 18 Juin 2013

douleur, genou, patella, patello-fémoral, syndrome, renforcement, musculaire, muscle, hanche, rotateurs externes, abducteurs, élastique, bande, résistance, musculation, femme, sport, activité physique, rééducation

Parmi les troubles musculo-squelettiques, les douleurs au niveau de l'articulation du genou sont parmi les plus fréquentes, que ce soit chez les sédentaires ou chez les personnes pratiquant une activité physique régulière. Ces douleurs peuvent survenir après de longues périodes en position assise ou lors de mouvements et de déplacements usuels (i.e., s'accroupir, monter des marches, s'assoir, courir, etc.), et par conséquent, limiter la pratique sportive.

Un travail spécifique des muscles abducteurs et rotateurs externes de la hanche serait efficace pour réduire les douleurs au genou ?

Figure 1. Un travail spécifique des muscles abducteurs et rotateurs externes de la hanche serait efficace pour réduire les douleurs au genou ?

De nombreuses études montrent que ces douleurs patello-fémorales pourraient être associées à un mauvais contrôle des muscles de la hanche. En effet, il semblerait que chez des femmes présentant ce syndrome, la cinématique et la cinétique de la hanche soient affectées dans différents plans de l'espace. Ainsi, ces femmes auraient un mouvement de hanche plus prononcé dans le plan frontal et le plan transversal, ce qui résulterait en une augmentation des contraintes au niveau de l'articulation du genou. De plus, la rotation interne du fémur pourrait également contribuée à une cinématique altérée.

Si certaines études scientifiques ont montré qu'un renforcement musculaire de la hanche en combinaison d'un renforcement des quadriceps était efficace pour le traitement des douleurs au niveau du genou, qu'en est-il d'un renforcement spécifique et isolé des abducteurs de la hanche et des rotateurs externes ?

L'étude réalisée

Pour répondre à cette question une équipe composée de chercheurs iraniens et américains a recruté 28 femmes souffrant toutes du syndrome patello-fémoral (i.e., douleurs lors la descente de marches, lors de mouvement de squat, en s'accroupissant ou en restant assis trop longtemps). Ces femmes ont ensuite été réparties en deux groupes, un groupe Contrôle et un groupe Expérimental, et durant plusieurs semaines, ces groupes ont suivi un protocole particulier.

L'étude s'est déroulée sur 8 semaines durant lesquelles le groupe Contrôle n'a réalisé aucun entraînement physique. Ils ont néanmoins reçu de manière journalière 1000 mg d'Oméga-3 et 400 mg de calcium, comme placebo. De plus, il leur était possible de prendre des anti-douleurs ou des anti-inflammatoires.

Les membres du groupe Expérimental, quant à elles, ont suivi un programme de renforcement musculaire de la hanche à raison de 3 séances hebdomadaires pendant les 8 semaines du protocole. Chaque séance comprenait un échauffement de 5 minutes, 20 minutes d'exercices de renforcement des muscles de la hanche et 5 minutes de retour au calme. Ce groupe expérimental réalisait les exercices suivants :

  • Abduction de la hanche, d'environ 30°, debout, jambe tendue (Fig. 2)
  • Rotation externe de la cuisse, d'environ 30°, assis, jambe fléchie (Fig. 3)
Rotation externe du fémur contre une résistance élastique

Figure 3. Rotation externe du fémur...(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Abduction de la hanche contre une résistance élastique

Figure 2. Abduction de la hanche...(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Pour chaque exercice, les participantes exécutaient 3 séries de 20-25 répétitions avec des bandes élastiques. Toutes les deux semaines, les répétitions et la résistance élastique étaient adaptées pour obtenir une surcharge progressive.

Afin de constater les effets de ce programme de renforcement musculaire, les deux groupes de femmes ont répondu à deux questionnaires validés scientifiquement pour évaluer le niveau de douleur et l'état de santé général. À cela s'ajoutait une mesure de la force isométrique des abducteurs de la hanche et des rotateurs externes de la cuisse. Tous ces tests ont réalisé avant le début de l'étude, juste après les 8 semaines du protocole. En plus de cela, le groupe Expérimental a répondu une nouvelle fois aux 2 questionnaires, 6 mois après la fin de l'étude.

Résultats & Analyses

Bien que les deux groupes aient des résultats aux tests de départ identiques (questionnaires et force isométrique), les principaux résultats de cette étude montrent qu'un programme de 8 semaines consistant à renforcer les abducteurs de la hanche et les rotateurs externes de la cuisse à l'aide d'une résistance élastique permet de réduire significativement les douleurs au niveau des genoux et d'augmenter significativement la force isométrique. De plus, 6 mois après la fin de l'étude, les résultats aux questionnaires sont restés identiques pour le groupe Expérimental.

Tous ces résultats supportent donc l'hypothèse que le renforcement isolé des abducteurs de la hanche et des rotateurs externes de la cuisse est un moyen efficace pour lutter contre le syndrome patello-fémoral.

Bien entendu, puisque cette étude n'a pas analysée la cinématique et la cinétique du genou et de la hanche, avant et après le protocole, il n'est pas possible de déterminer de quelle manière les deux exercices ont permis d'agir réellement sur la douleur ressentie. Mais puisque l'adduction et la rotation interne excessives de la hanche sont probablement à l'origine de douleurs au genou, le fait d'inverser cette tendance pourrait diminuer les contraintes sur le genou, et donc la douleur.

Applications pratiques

Cette étude montre qu'un programme de 8 semaines de renforcement spécifique des muscles de la hanche à l'aide d'une résistance élastique suffit à diminuer à la douleur au niveau des genoux chez des femmes. Un des avantages de ce programme est que les deux exercices sont très simples à réaliser chez soi avec juste une bande élastique. Pour les sédentaires, c'est une raison supplémentaire pour tenter de réduire les douleurs et de rentrer dans une démarche de prévention par le sport.

Pour les sportifs, l'avantage de réduire les déséquilibres entre rotateurs internes/externes et adducteurs/abducteurs réside dans la plus grande stabilité engendrée dans des exercices où les forces appliquées sont élevées (e.g., squat, saut, changement de direction, etc.). Et au-delà, du renforcement musculaire, certaines études montrent que la modification de la cinématique de la hanche serait plutôt liée à l'acquisition d'habileté motrice. Si ce n'est pas déjà fait, il semble important d'inclure dans la routine, les exercices présentés dans cette étude afin d'améliorer le recrutement des rotateurs externes du fémur et les abducteurs de la hanche.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Khayambashi K, Mohammadkhani Z, Ghaznavi K, Lyle MA and Powers CM. The effects of isolated hip abductor and external rotator muscle strengthening on pain, health status, and hip strength in females with patellofemoral pain : A randomized controlled trial. J Orthop Sports Phys Ther 42 (1) : 22-29, 2012.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.