Logo Sciences du sport

Informations sur les Sciences de l'Entraînement Sportif

La pliométrie comme stimulateur de la performance en saut

par P. Debraux | 29 Mai 2013

puissance, sport, performance, jambes, membres inférieurs, protocole, pliométrie, sauts verticaux, contre-mouvement, countermovement jump, potentiation, potentialisation par post-activation, rugby

La potentialisation par post-activation (PAP, pour Post-Activation Potentiation en anglais) est un phénomène physiologique qui induit une amélioration de la performance suite à une stimulation musculaire volontaire. Vous pourrez trouver sur notre site un exemple de son application en natation dans l'article suivant et en judo dans l'article suivant. Il est généralement admis qu'une forte stimulation stimule le système nerveux central de telle manière que celui-ci répondrait par une augmentation du potentiel contractile, et donc d'une augmentation de la force à court-terme, lors d'un exercice réalisé juste après ce stimulus. Les mécanismes supposés responsables de cette potentialisation seraient l'augmentation de la phosphorylation des chaînes légères de myosine, l'augmentation du recrutement de plus grosses unités motrices et le changement de l'angle de pennation.

La plupart des études scientifiques démontrent que les stimulations qui peuvent engendrer une PAP se composent principalement d'exercices à intensité maximale ou sous-maximale, en contraction dynamique ou isométrique. La fatigue et la potentialisation apparaissent après ce stimulus, et c'est l'équilibre entre les deux qui déterminera si la performance qui suivra sera ou non amplifiée. C'est pourquoi le niveau d'entraînement des sportifs et le temps nécessaire entre le stimulus et la PAP influent sur la performance observée.

Dans cette logique, la durée d'une séance d'entraînement peut être longue si plusieurs séries de travail sont à réaliser et que 8 minutes de récupération sont nécessaires après chaque stimulus. De plus, il peut s'avérer néfaste ou inadapté de travailler avec des charges lourdes durant certaine période de la saison. Dans ce cas, comment faire pour diminuer le temps de travail et réduire la charge du stimulus tout en provoquant une PAP ?

L'étude réalisée

Pour tenter de répondre à cette interrogation, deux chercheurs irlandais de l'université de Dublin ont voulu testé l'hypothèse qu'un stimulus pliométrique permettrait peut-être de produire une PAP lors d'un saut vertical avec contre-mouvement (i.e., CMJ), que cette PAP serait d'un niveau comparable à ce qui est rapporté dans la littérature scientifique et que le temps pour que l'effet apparaisse serait plus court.

Pour ce protocole, 20 joueurs professionnels de rugby ont participé. L'étude consistait à réaliser 2 CMJ avant le stimulus pliométrique et 2 CMJ à 1, 3 et 5 minutes après le stimulus pliométrique. Pour le stimulus pliométrique, chaque rugbyman effectuait 2 séries de 10 bondissements jambes tendues, 3 séries de 5 sauts de haies de 70 cm et 5 sauts en contrebas d'une hauteur de 50 cm, pour un total de 40 sauts.

Pour évaluer l'effet de ce stimulus pliométrique sur la performance de saut vertical, les sportifs réalisaient leur CMJ sur une plateforme de force et la hauteur de saut ainsi que la force développée étaient enregistrées.

Résultats & Analyses

Les principaux résultats de cette étude montrent que des exercices pliométriques peuvent induire une potentialisation par post-activation et conduire à une amélioration significative de la performance en saut vertical. Les résultats sont présentés dans la Table 1, ci-dessous.

Table 1. Variables mesurées lors des différents moments d'exécution des CMJ.
Avant plio 1min après plio 3min après plio 5min après plio
* Significativement différent des valeurs obtenues avant le stimulus pliométrique (p < 0.01).
Hauteur de saut (cm) 43.95 46.04* 45.68* 45.48*
Force maximale (N/kg) 24.27 26.21* 26.35* 26.42*

L'amélioration de la hauteur de saut lors des CMJ est de l'ordre de 4.8% après 1 minute, 3.9% après 3 minutes et 3.5% après 5 minutes. Ces pourcentages sont comparables à ceux obtenus lorsque le stimulus est un squat avec charge élevée (2-5% selon les études). Enfin, l'amélioration est significative après le stimulus pliométrique, mais aucune différence statistique n'est observée entre les 3 différents moments de mesure post-pliométrique. Cela signifie qu'il est possible d'obtenir une PAP en utilisant des exercices pliométriques comme stimulus et en diminuant le temps entre la fin du stimulus et la PAP. D'après cette étude, sur cet échantillon de sportifs de haut-niveau, 1 minute serait suffisante. Et il est important de signaler que sur les 20 joueurs, cela s'est vérifié sur 19 d'entre eux.

Applications pratiques

Cette étude montre qu'il n'est pas forcément nécessaire d'utiliser des charges élevées et des durées de repos longues (± 8 minutes) pour obtenir les effets bénéfiques de la potentialisation par post-activation. Des exercices pliométriques permettront d'atteindre les mêmes bénéfices en moins de temps. Il semble néanmoins nécessaire de réaliser un volume d'exercices pliométriques suffisant. Selon les études, ce volume idéal pourrait se situer entre 25 et 40 sauts.

Ces résultats sont intéressants pour les sports collectifs, puisque le fait d'utiliser des exercices pliométriques comme stimulus PAP ne nécessite que peu de matériels, signifie un gain de temps et permet de ne pas manipuler des charges trop lourdes. Enfin, même si la majorité des études se concentrent sur les membres inférieurs, il est possible d'imaginer la mise en place de protocoles similaires pour la performance du haut du corps. Ainsi, pour les exercices d'explosivité comme les lancés, la préparation par des exercices pliométriques spécifiques permettraient peut-être d'améliorer la performance.

N'hésitez pas à poser toutes vos questions et à discuter de cet article sur notre forum.

Références

  1. Tobin DP and Delahunt E. The acute effect of a plyometric stimulus on jump performance in professional rugby players. J Strength Cond Res DOI: 10.1519/JSC.0b013e318299a214.

Nous vous rappelons que vous pouvez citer les articles sous réserve de limiter votre citation à 200 mots maximum et d'inclure un lien nominatif vers celui-ci. Tout autre utilisation, en particulier la copie en totalité sur un forum de discussions, sur un site internet ou tout autre contenu, est strictement interdite.

Forum Sci-Sport - Venez discuter !